Le Pruneau d’Agen

LA STAR DES FRUITS SÉCHÉS

Au coeur du terroir

C’est à partir de la prune d’Ente que l’on fabrique le pruneau d’Agen depuis le Moyen-Âge. Son terroir : les coteaux tempérés des vallées de la Garonne, de la Dordogne et du Lot. C’est ici, en effet, que les moines de l’abbaye de Clairac décidèrent au XIIe siècle de greffer des pruniers locaux avec une variété ramenée de Damas par les croisés. La prune d’Ente était née. Très vite, le précieux fruit fut séché pour assurer sa conservation et son stockage. Grâce à sa situation sur la Garonne, Agen devint la principale ville d’expédition des pruneaux vers Bordeaux, le grand port régional, assurant une large diffusion. Depuis 2002, le célèbre
pruneau d’Agen bénéficie de l’IGP.
 

Grand Pruneau Show, le festival de l'été

Chaque été, le dernier week-end avant la rentrée scolaire voit la ville d'Agen se transformer en gigantesque lieu de fête autour du pruneau. Pendant trois jours, animations, spectacles et concerts attirent un public toujours plus nombreux. Créé en 2005, le Grand Pruneau Show a ainsi accueilli 70 000 visiteurs en 2013 !

IGP : INDICATION GÉOGRAPHIQUE PROTÉGÉE

Pour l'IGP, le lien avec le terroir demeure à un des stades au moins de la production, transformation ou élaboration.

POUR LE PRUNEAU D’AGEN, L’IGP GARANTIT

  • Des fruits de gros calibre : nombre de fruits par 500 g inférieur ou égal à 77.
  • Un épiderme fin et souple.
  • Un taux d’humidité de 35 % au maximum.

 

 

 

LA BONNE ALLIANCE ENTRE PLAISIR ET ÉQUILIBRE

Avec sa saveur typique, riche et moelleuse, ainsi que son rapport équilibré entre sucre et acidité, le pruneau d’Agen s’apprécie nature ou cuisiné. Vous pouvez le déguster aussi bien en salé en l’associant à une tranche de bacon passée au four, qu’en sucré dans le fameux far breton.

En plus de son goût inimitable, le pruneau d’Agen est un concentré de bien-être avec des qualités nutritionnelles incomparables qui s’appuient sur 3 piliers :

  • des glucides de qualité, facilement disponibles et utilisables mais d’assimilation progressive et régulée ;
  • des fibres abondantes (7g pour 100g en moyenne), harmonieusement réparties entres fibres solubles et insolubles ;
  • des vitamines et minéraux variés (magnésium, potassium, bore, vitamine E, bêta-carotène...).
Sources : Bureau national Interprofessionnel du Pruneau / CIQUAL 2013

Astuces

  • Achat : entier ou dénoyauté, plus ou moins gros (plus les chiffres désignant le calibre sont petits, plus les fruits sont individuellement gros).
  • Conservation : avant ouverture, dans l’emballage d’origine à température ambiante ; après ouverture, quelques jours dans une boîte étanche ou dans le bac à légumes du réfrigérateur.
  • Saison : toute l’année.

Retrouvez toutes les recette à base de Pruneau d’Agen

Idée recette

Axoa de veau aux pruneaux d’Agen IGP

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 45 minutes

Pour 4 personnes :

- 10 pruneaux d’Agen IGP
- 800 g de veau (dans l’épaule)
- 3 piments verts des landes
- 1 poivron rouge
- 1 oignon
- 1 gousse d’ail
- Piment d’Espelette

Et bien d'autres ici

JACQUES POMIES, PRODUCTEUR À VALEILLES (82)

 
- EN QUOI LE TERROIR DES ALENTOURS D’AGEN EST-IL ADAPTÉ À LA CULTURE DE LA PRUNE D’ENTE ?
 
Le climat, entre l’infl uence méditerranéenne et la côte océanique, est idéal pour développer les qualités gustatives des fruits : froid hivernal qui permet aux pruniers de se reposer, peu de gelées de printemps, étés chauds mais aux nuits rafraîchies par des averses orageuses, pluviosité répartie sur toute l’année... De plus, les sols argilo-calcaires sont parfaits pour que les arbres produisent de grosses prunes très sucrées, avec un épiderme fi n et souple : deux conditions pour obtenir des pruneaux de gros calibre et de haute qualité.
 
- QUELLES SONT LES SPÉCIFICITÉS DE PRODUCTION ?
 
Elles sont nombreuses, de la taille au conditionnement en passant par la récolte. Cette dernière, par exemple, a lieu de mi-août à mi-septembre, avec des tracteurs spéciaux qui font doucement vibrer les arbres pour ne faire tomber que les prunes les plus mûres. C’est pourquoi la récolte se fait en trois ou quatre passages. Les prunes, fragiles, partent alors directement vers la station de séchage où elles sont lavées puis séchées à 85 °C pendant 20 à 24 heures. À ce stade, ce sont des pruneaux ! Les transformateurs prennent alors le relais : les fruits sont triés, calibrés, stockés puis plongés dans un bain d’eau chaude pour être réhydratés, ce qui les rend plus moelleux.
 
- QUELLE EST VOTRE MANIÈRE PRÉFÉRÉE DE DÉGUSTER LE PRUNEAU D’AGEN ?
 
Je l’aime enrobé d’une tranche de bacon et passé sous le grill du four, un délice ! Du côté des desserts, j’ai un faible pour le far breton aux pruneaux.

Chiffres clés

  • 20 à 25 calories par pruneau
  • 28 entreprises de transformation dont
    • 3 coopératives (70 % de la récolte),
    • 25 entreprises privées (29 %),
    • 20 producteurs-transformateurs (1 %)
  • Export : 30%
  • 1500 producteurs pour 43 000 tonnes annuelles de pruneaux en moyenne, dont 94 % issues de la zone IGP pruneau d’Agen.

 
Sources : Bureau national Interprofessionnel du Pruneau